Actualité

Call of Duty Warzone : Activision poursuit sa guerre contre les tricheurs

0
Please log in or register to do it.

Avec 85 millions de joueurs, Call of Duty Warzone, le Battle-Royale Free-to-Play d’Activision, rencontre toujours autant de succès depuis son lancement en mars 2020. Toutefois, la popularité comme souvent attire la convoitise et la malveillance, notamment de la part d’individus au comportement peu scrupuleux in-game. Dans un rapport posté dans la nuit de mardi à mercredi sur le blog officiel du jeu, l’éditeur a annoncé le bannissement de près de 60 000 comptes accusés d’utilisation de logiciels de triche dans Warzone. Il s’agit de la plus grosse vague de bans sur le jeu après les 50 000 en avril 2020 et 20 000 en septembre dernier. Ceci porte le total de joueurs bannis à environ 300 000 depuis le lancement du jeu.

« Nous avons une tolérance zéro pour les tricheurs dans Call of Duty et Call of Duty: Warzone ™. Notre objectif est de lutter à la fois contre les tricheurs et les fournisseurs de triche. Aujourd’hui, nous avons interdit 60 000 comptes pour des cas confirmés d’utilisation de logiciels de triche dans Warzone, portant notre total à ce jour de plus de 300 000 bans permanents dans le monde depuis son lancement. »

Dans cette publication, Activision en profite pour récapituler l’ensemble des mesures entreprises depuis le démarrage pour remédier à ce problème et créer un environnement de jeu sain pour tous les joueurs. La nouvelle intervient dans un contexte particulièrement tendu dans lequel nombre de joueurs et surtout deux gros streamers (dont Vikkstar123) ont décidé de quitté le jeu à cause d’une recrudescence des tricheries actuellement. De plus, l’absence de nouvelles de la part d’Activision et de Raven Software (désormais en charge du suivi du jeu) a fait grimpé d’autant plus la grogne des joueurs. Pour remédier au problème, certains ont décidé de tout simplement désactiver le crossplay pour éviter de tomber contre des joueurs PC. En outre, malgré toutes les mesures prises comme par exemple des mises à jour hebdomadaires de sécurité ou encore une authentification à deux facteurs qui a permis de bloquer près de 180 000 comptes frauduleux, celles-ci ne sont toujours pas suffisantes pour faire face à des tricheurs de plus en plus déterminés.

Pour faire combattre ce fléau, Activision déclare qu’il fait ce qu’il faut pour rendre son logiciel anti-triche toujours plus efficace et investit dans « une technologie de détection supplémentaire » tout en renforçant la surveillance et l’application. De plus, l’éditeur met tout en œuvre pour aller débusquer ceux directement à la source du problème, c’est-à-dire qui fournissent ces logiciels de triche.Call-Of-Duty-Warzone-Screenshot-04

« Nous savons que les tricheurs sont constamment à la recherche de vulnérabilités, et nous continuons à consacrer des ressources 24/7 pour identifier et combattre les tricheurs […] et tout logiciel tiers qui est utilisé pour manipuler les données ou la mémoire du jeu. »

Ainsi, pour Activision l’idée est très simple : Tolérance zéro pour toute personne suspectée de triche, que ce soit sur Warzone ou sur les autres jeux de la franchise qui ne sont pas épargnés non plus par le phénomène.Call-Of-Duty-Warzone-Shoot-Helicoptere-Vehicule

Plus d’actus à propos de Call of Duty Warzone :

Hitman 3 dévoile son contenu additionnel de février
PACER, le jeu de course futuriste, arrive bientôt sur Xbox