Souvenirs d’E3 : Une autre époque, un autre plaisir.

Entrée-du-salon

L’E3 débarque dès samedi. Et quoi de mieux pour se remettre dans l’ambiance que de se replonger dans la ferveur des conférences ? Pour cela, nous reviendrons chaque jour sur un événement qui nous a marqué. Une annonce, un trailer, une présentation, une World premieeeeeere, ou tout autre moment dont nos mémoires de joueurs se souviennent.
On compte évidemment sur vous pour réagir et partager les vôtres… En attendant de nouveaux shows dès demain donc !


Quitte à m’attirer les foudres de l’équipe pour un papier qui ne parle pas de Xbox, autant le faire sur quelque chose qui me tient à coeur. Alors, pour ce dernier Souvenirs d’E3, je vous embarque dans un monde qui n’existe plus. Un monde bien connu de certains parmi vous mais dont les plus jeunes ne peuvent en imaginer le concept. Des souris et des roms, Joypad, Player One, Re-7 : voilà quelques noms de cette illustre époque. Des noms qui, immanquablement, fileront la banane aux joueurs de ma génération et leur rappelleront ce qu’était ce monde. Oui chers lecteurs, je vous emmène dans un monde où Internet n’existait pas !

23 ans plus tôt

Si le premier pad tombé dans mes mains fêtera cette année ses 30 ans, mes premières lectures sur le sujet sont arrivées plus tard. Anecdote amusante : le premier Player One que j’ai lu été dédié au salon de Los Angeles en Juin 1995. Sur la couverture Spinal trônait fièrement pour annoncer sa prochaine sortie sur Super Nintendo et le match Sega / Sony était sur toutes les lèvres. Si je me souviens bien, cette édition marquait le premier report de celle que l’on appelait l’Ultra 64. C’était il y a plus de 20 ans.

Le fameux Player One en question

Le jour où ma vie changea !

A l’époque, il n’était pas question de suivre les conférences en direct. Ni en différé d’ailleurs. Il n’était même pas question d’avoir des informations sur le salon au moins 15 à 20 jours après sa fermeture. Oubliez les leaks, les LiveTweets ou même tout simplement les actus en continu. De mon temps, on patientait pendant de longues semaines avant d’avoir notre dose d’informations. On se contentait d’une page ou deux sur un jeu, de quelques photos pas toujours nettes et le reste tenait de l’imaginaire. Faut dire qu’à l’époque, tous les jeux tournaient sur des TV qui ne rentraient pas dans un studio parisien. Des tubes cathodiques comme on en fait plus, qu’on squattait de toujours trop près. La faute aux manettes filaires probablement !

Souvenirs d’enfance

Pour éviter le manque d’un mois à l’autre, nous avions installés avec mes frères un roulement. Un de nous achetait Console+, un autre Player One et le dernier Joypad. Ou d’autres titres selon les époques d’ailleurs ! On essayait toujours de le faire avec une semaine d’intervalle pour que l’attente nous paraisse moins longue. Certes, nous lisions finalement les mêmes infos sur les mêmes jeux mais avec des styles et des avis différents. Et cela nous suffisait amplement !

Et puis, entretemps, nous avions aussi des émissions à la TV !  Les plus anciens se souviendront sans doute de Micro Kids sur France 3, Des Souris et des Roms sur Canal J, Player One sur MCM, sans oublier le célèbre Télévisator 2. Je dois bien avouer que, de mon côté, Bertrand Amar a toujours eu mes faveurs question TV. Passionné et toujours souriant, il réussit toujours à me communiquer son plaisir ! C’est certainement pour cela que je ne compte le nombre d’E3 passés avec lui. Eh oui, que ce soit dans Re-7, plus tard, et désormais sur Es1, je confesse que Bamar est l’une de mes figures emblématiques du salon de Los Angeles. Bertrand, si tu nous lis …. 😉

En rédigeant ces quelques lignes, je me suis replongé dans certaines revues gardées par nostalgie. Espace 3, Dock Games, Stock Games : autant de revendeurs qui ornaient les publicités d’alors et qui n’existent plus aujourd’hui. Seul Micromania aura survécu à ce changement d’époque. Dans les colonnes, Atari, Jaguar et Infogrames sont autant de noms qui respirent les années 1990 et dont le souvenir m’arrache un sourire empreint de mélancolie.

Rendre à César…

Je ne compte plus le nombre de magazines empilés sur les étagères, ni même les VHS où j’enregistrais certaines émissions.  Quel plaisir j’avais de les lire et les relire encore ou de me les passer en boucle pour revoir des images des prochains jeux. Je me souviens aussi de l’excitation qui me gagnait lorsque le mois de Juin arrivait. Cette excitation qui ne m’a finalement jamais quitté et pour laquelle je dois bien remercier tous les acteurs qui ont participé à faire de ce média une passion qui me colle à la peau

AHL, Bamar, Gollum, Marcus, TSR, Trazom, Gia, Greg, RaHan, Kendy, Willow, Elwood, Angel, Julo, Crevette, Iggy, Inoshino et tout ceux que j’oublie car vous étiez définitivement trop nombreux : MERCI !

Et comme pour boucler la boucle, c’est désormais à moi de vous souhaiter, lectrices et lecteurs, un excellent E3 !


#1 Souvenirs d’E3 : Ubisoft au sommet de downgrade
#2 Souvenirs d’E3 : Kinect sous le feu des projecteurs
#3 Souvenirs d’E3 : Il y a 14 ans déjà !
#4 Souvenirs d’E3 : Konami + Xbox = Love at E3

Après m'être plongé dans des esprits aussi torturés que brillants et vécu des expériences dont la singularité n'égale que leur étrangeté, j'ai décidé de jouer. Alors je joue :)

Vos réactions

Mot de passe oublié