La direction de Codemasters accepte l’offre de rachat d’Electronic Arts

C’est l’un des grands feuilletons vidéoludiques de la fin d’année 2020. Au mois de novembre, nous vous annoncions l’intention de rachat de Codemasters par Take-Two pour plus de 850 millions d’euros. Pour rappel, Codemasters est un studio britannique iconique dans l’industrie du jeu vidéo, surtout connu pour ses différents jeux de course. Actuellement, il s’agit du propriétaire de licences automobiles prestigieuses comme telle que F1, mais également DIRT, GRID, Project CARS (via l’acquisition de Slighty Mad Studios en novembre 2019) et bientôt celle des WRC qu’il glanera en 2023.

C’était sans compter sur le géant américain Electronic Arts qui a contre-attaqué au mois de décembre avec une offre à 1,2 milliard de dollars. Du côté des jeux de course, avec des licences Need For Speed et Burnout plus forcément aussi glorieuses qu’avant, l’acquisition d’un tel partenaire spécialisé dans ce domaine et pourvu de licences officielles de compétitions automobiles internationales serait un gros renfort pour EA, propos confirmés par son PDG Andrew Wilson :

“Nous pensons qu’il existe une opportunité très intéressante de réunir Codemasters et Electronic Arts pour créer de nouveaux jeux de course étonnants et innovants pour les fans. Notre industrie se développe, le sport automobile prend de l’ampleur et, ensemble, nous serons positionnés pour mener une nouvelle ère de divertissement motorisé.”

Du côté de chez Codemasters, on estime que les grandes ressources de l’entreprise américaine sont une chance pour le studio de proposer des jeux de course toujours plus ambitieux.

Face au montant colossal proposé par Electronic Arts, Take-Two décidait le 13 janvier dernier de se retirer officiellement de la course pour le rachat du studio britannique. Aujourd’hui, GameIndustry rapporte que la direction de Codemasters, par la voix de son PDG Frank Sagnier et de son directeur financier Rashid Varachia, a décidé d’accepter l’offre de rachat d’EA. Leur décision entérine l’opération, même en cas de surenchère de la part d’une autre société comme le rapportait hier VGC. Ainsi, le projet ne pourrait échouer uniquement qu’en cas de retrait de l’offre par Electronic Arts eux-mêmes ou s’ils la laisse expirer. En outre, le conseil d’administration aurait déjà recommander à l’unanimité à ses actionnaires de voter en faveur de l’offre du géant américain lors d’une réunion prévue le 3 février prochain. Si ceux-ci donnent également leur aval, l’opération pourrait être définitivement conclue aux alentours du 16 février.

Codemasters-Siege-AngleterrePlus d’actus sur Codemasters :

Mot de passe oublié

Inscription