Test – Teenage Mutant Ninja Turtles : Shredder’s Revenge, déjà culte 

Il serait facile de ne voir qu’un hommage parfaitement maîtrisé au genre beat them all dont il serait la quintessence. Non, trop facile et surtout réducteur. Car avec une formule modernisée, dynamisée, les 16 chapitres s’enchaînent sans temps mort pour un plaisir permanent. Servi par de jolis graphismes rétro et colorés, une fluidité redoutable et une musique à propos, le tout concourt à faire de Teenage Mutant Ninja Turtles : Shredder’s Revenge un instant classic. Une référence bien dans ses baskets avec le passé glorieux de ce genre désuet tout en étant résolument moderne pour que chacun puisse s’éclater, fan ou non des ninjas les plus célèbres de New-York. 

Note du testeur : jouable jusqu’à 6 en ligne ou en local, le test a néanmoins été réalise en solo, version test du jeu oblige.

Teenage-Mutant-Ninja-Turtles- -Shredder-Revenge-cinématique

Les Tortues Ninjas et la délicieuse pizza de Proust 

Les Tortues Ninjas, je ne sais pas si ça parle encore à la jeune génération. En tout cas, pour les quarantenaires et trentenaires, ça reste de formidables souvenirs à travers des dessins animés, voire des comics pour les plus assidus ou des films pour les moins exigeants. C’est également et surtout un merchandising éprouvé pour que les gamins enthousiastes que nous étions puissent faire, défaire et refaire à l’infini de la bagarre pour de rire, avec des figurines articulées.  

Voilà le souvenir que j’en garde. Concernant le jeu vidéo, au-delà du légendaire épisode NES, il y eut quelques années plus tard le tout aussi culte TMNT IV : Turtles In Time resté dans les mémoires. Dans la mienne, c’est avant tout un rendez-vous manqué et donc un souvenir doux-amer puisque je n’ai jamais pu m’y adonner, bavant devant la borne d’arcade ou devant l’adaptation Super NES sans pouvoir toucher ce Graal. 

Pas grave, car en 2022, j’ai la chance de jouer TMNT : Shredders’s Revenge et autant vous le dire : il est formidable. J’ai rarement joué à un beat them all aussi réjouissant que cet hommage à Turtle In Time. Le mieux ? C’est qu’il ne se limite pas à être une très pêchue “actualisation” de son aîné mais s’apparente à une bouffée nostalgique rafraîchissante. Cette dernière reprend ainsi une formule classique de jeu de bagarre de rue, techniquement solide et parsemée de quelques petits ajouts et idées bien senties. Instantanément, le titre parvient à trouver une recette efficace. De bout en bout, TMNT délivre un plaisir immédiat qui ne s’étiole jamais. Un délice. 

Teenage-Mutant-Ninja-Turtles- -Shredder-Revenge-Splinter

Les Tortues Ninja et le post-it de la vengeance 

L’histoire, genre oblige, tient sur un post-it et sert avant tout de joyeux prétexte pour une virée dans un New York comme resurgi des années 80/90. À travers 16 chapitres, soit autant de bouillon coloré de références, d’humour bon enfant et de musiques endiablées, rien de sera épargné à nos héros. Pour notre plus grand plaisir. Les meilleurs clichés du beat them all sont repris avec gourmandise : ruelles malfamées, égouts, centre commercial et bien d’autres décors au service du plaisir simple de taper sur des ennemis. L’occasion également de croiser énormément de vilains ou de personnages iconiques de la licence. Avant de faire le jeu, j’aurai été incapable de citer un de ces méchants et c’est une agréable sensation de les reconnaître, voire de se dire “ah mais lui, je l’avais en figurine !”. Nostalgie, quand tu nous tiens.  

Au niveau formel donc, la formule fonctionne instantanément. Et parfaitement par-dessus le marché : c’est joli, toujours fluide et coloré. Il en est de même avec le fond avec un gameplay beat them all dans tout sa splendeur mais en même temps résolument moderne. Ainsi, pour peu qu’un jour vous ayez joué à n’importe quel représentant du genre, vous retrouverez vos marques très rapidement. Pour moderniser la formule, sont convoqués les dash/esquives qui dynamisent incroyablement l’action. Ensuite, niveau rejouabilité, des défis corsés viennent mettre à l’épreuve nos talents. Enfin, parmi les six personnages de base, chacun dispose de son propre “niveau de puissance”. En abattant des mobs, ce dernier permet de débloquer de nouvelles capacités ou améliorations, et ce de manière permanente ! Plutôt original pour un jeu de bagarre, non ?  

L’action ne connaît aucun temps mort, rythmée par des musiques en parfaite adéquation avec ce qui se passe à l’écran. Le seul bémol que j’ai à émettre parmi un contenu généreux serait sur les deux ou trois niveaux sur overboard. Ces derniers s’avèrent très rapides, voire trop rapides pour mon cerveau, j’ai un peu peiné à les réussir proprement. Au-delà de cet écueil personnel je pense, je ne vois pas quoi reprocher à cet excellent beat them all, tant hommage que résolument moderne, mettant tout en œuvre pour un gameplay jouissif et accessible.

Teenage-Mutant-Ninja-Turtles- -Shredder-Revenge-April


Critères d’accessibilité

  Déficience Visuelle   Déficience Auditive
Contraste élevé (réticule de visée) Sous-titres avec indications d’ambiance
Taille couleur de police Identification de la personne qui parle
Marquage des ennemis Police personnalisable
Interface personnalisable Couleur de police personnalisable
Couleur minicarte personnalisable Options d’alerte alternatives (vibration, flash…)
Option daltonisme Sons ambiants signalés (informe sur présence)
Option Text to speech
Ralentissement du jeu

 

Conditions de test

  Détails TV 4K   Jeu fourni par l’éditeur oui
  Console Xbox Series X   Temps passé sur le jeu 5 heures
  Niveau de difficulté normal   Jeu terminé oui

 

+ Les plus

  • C'est joliment rétro, coloré et toujours fluide
  • Du beat them all dynamique et moderne
  • Durée de vie très correcte pour le genre
  • Finition parfaite (aucun bug, aucun crash)
  • Lisibilité au rendez vous, en tout cas en solo
  • Humour omniprésent et bon enfant
  • Interface en français

- Les moins

  • Je ne vois pas quoi lui reprocher

Mot de passe oublié

Inscription