JukeXbox – Piste 20 | The Witcher 3 : Wild Hunt

Avec JukeXbox, nous vous proposons chaque semaine de découvrir les bandes originales des jeux sortis sur Xbox qui ont marqué l’équipe de la XboxSquad. Cette semaine, C’est Ludo qui revient sur ce qui sera sans aucun doute son jeu de la génération.

Il y a de ces jeux qui peuvent marquer une génération de consoles. The Witcher 3 Wild Hunt aura définitivement marqué cette huitième génération en proposant une expérience riche, authentique et incroyablement cohérente. Dès les premières minutes, le titre nous plonge dans le monde âpre, rugueux et mélancolique inventé par Andzej Sapkowski pour sa saga littéraire. Tout au long de cette aventure épique, nous incarnerons Geralt de Riv, sorcelleur et chasseur de monstres à la recherche de sa fille adoptive Ciri. Celle-ci tente d’échapper à la Chasse Sauvage, une armée elfique spectrale menée par Eredin Bréacc Glas. La première partie de cette histoire sera donc un jeu du chat et de la souris entre Geralt et sa fille, nous permettant de découvrir les différents lieux qui seront le théâtre de cette longue quête.  De Velen, contrée triste et pauvre, dévastée par d’incessantes guerres à l’archipel de Skellige, puisant son inspiration dans le folklore Viking, nous allons traverser des régions ayant leur propre histoire et leur propre âme.

La bande son au service de l’ambiance

Si les lieux visités ont cette vie et cette cohérence, c’est surtout grâce à la bande originale magistrale de ce titre. Les musiques conçues par les compositeurs polonais Marcin Przybyłowicz et Mikołaj Stroiński brillent dans leur capacité à renforcer les différentes atmosphères rencontrées au cours de la partie. Par l’utilisation d’instruments traditionnels slaves tels que la Gadoulka ou le Goulsi, l’ambiance mélancolique de l’univers et la dureté morale de l’histoire sont sublimées, tout autant que le caractère épique de l’histoire. Afin d’assurer le côté authentique de son œuvre, Przybyłowicz a tenu à travailler avec des groupes slaves de musique folk comme Percival et les RED Witches. D’après lui, cela a permis d’accentuer encore plus le caractère slave de ses créations.

Après quelques heures, on remarque que la musique fait office de guide lorsque l’on parcourt ce monde immense. En fermant les yeux, il devient facile de reconnaître grâce à l’ambiance sonore si l’on se trouve à Velen, dans les quartiers chics d’Oxenfurt ou dans la nature aride de Skellige. L’intégration des thèmes musicaux avec les environnements est si forte que la musique devient véritablement un acteur du jeu.

En plus de l’ancrage apporté par la musique pour les différents lieux que nous découvrirons au cours de notre périple, bien d’autres éléments de l’histoire se voient renforcés et soutenus par cette ambiance musicale. En effet, nombreux sont les personnages que Geralt croisera lors de son aventure. Amis de longue date, ennemis, alliés, maitresses ou âme sœur, la plupart d’entre eux possèdent leur propre thème musical qui ne fait que les rendre plus vivants. Ça leur donne une dimension émotionnelle qui ne peut être rendue par leur représentation graphique ou interactions lors des dialogues. Que ce soit Jennefer, Jaskier, le baron sanglant ou encore les Moires, chacun de ces personnages est associé à un thème plus ou moins fort qui définit également son identité.

L’intégration de la musique dans l’histoire

Si la musique de la bande originale participe grandement à la construction de l’atmosphère dans l’univers de The Witcher 3, elle est également au service de la diégèse en s’intégrant parfaitement à l’histoire. Il suffit que l’on entre dans une auberge ou autre château pour que le tissu mélodique ne fasse place à l’ambiance du lieu. La musique sera alors jouée par les musiciens de l’établissement. De plus, elle participe complètement à l’histoire et permet de découvrir une partie du lore de l’œuvre littéraire à l’instar de la célèbre Chanson de Priscilla.

Les extensions

Si la musique de The Witcher 3 Wild Hunt a donc une place prépondérante dans le jeu, les bandes originales des extensions Hearts of Stone et Blood and Wine n’ont pas à rougir de la comparaison avec le titre de base. Le premier de ces DLC nous ramène dans les terres désolées de Velen. Si l’ambiance morose reste identique, cette nouvelle aventure va nous confronter à l’énigmatique Gaunter de Meuré. Également surnommé le Maître Miroir, ce personnage est en fait la toute première personne rencontrée dans le prologue de Wild Hunt. De par d’étranges circonstances, le sorcelleur n’aura d’autre choix que de se lier par un pacte avec lui. Tout au long de cette histoire, le mystère sera présent mais également les situations cocasses comme la scène du mariage.

Une fois de plus, la musique proposée pour Hearts of Stone soutient parfaitement l’histoire. Toujours sur cette base à consonance slave, elle entretient à merveille le caractère mystérieux de l’aventure mais soutient également les passages plus légers. Cette musique renforce excellemment bien le coté énigmatique de l’histoire en rajoutant des touches inspirées de la culture musicale arabe.

Dans Blood and Wine, changement de décor. Les paysages gris font maintenant place à la beauté et la luxuriance des paysages de Beauclair, région épargnée par la guerre. Sur ces terres vinicoles inspirées de la France et du nord de l’Italie, l’ambiance est beaucoup plus joyeuse et détendue. Malgré cela, le danger rôde toujours dans l’ombre et l’arrivée de Geralt n’est pas inopportune. Il devra enquêter sur la présence d’un monstre terrorisant le Duché.

La bande originale de l’extension est ici plus joyeuse et légère mais tout en conservant le côté inquiétant de l’histoire. Tout comme ce nouveau volet de l’histoire a apporté des nouveaux éléments comme une nouvelle région ou de nouveaux personnages, la musique pour cette partie a également été complètement revue et réécrite de zéro. C’est impressionnant comme ces compositeurs ont pu capter l’ambiance si particulière du jeu et la retranscrire musicalement pour au final en faire une composante irremplaçable.

En définitive…

Vous l’aurez compris, The Witcher 3 est un jeu qui m’a enchanté par beaucoup de ses aspects tels que la cohérence du monde, la profondeur des personnages, sa beauté visuelle ou encore le soin apporté à son écriture. Mais avant tout, sa bande originale et son sound design ont fait que ce jeu est plus une expérience complète. Après avoir complété le jeu, je me surprends souvent à réécouter cette bande-son en vaquant à d’autres occupations et à chaque fois, chacun de ces morceaux ravivent d’excellents souvenirs de mes aventures passées avec Geralt De Riv. Si vous êtes intéressés par le processus de création de la musique et du son pour The Witcher 3, je ne peux que vous conseiller ce petit documentaire :

Nous nous retrouvons la semaine prochaine pour un épisode consacré à Sayonara Wild Heart.

Épisodes précédents :

 

Tombé dans la marmite du jeu vidéo grâce à l'Atari 2600, j'ai ensuite navigué entre différentes consoles et PC pour finalement arriver dans la famille Xbox pour ne plus jamais la quitter. Aujourd'hui papa gameur, je me fais une joie de faire découvrir les grands titres à mes enfants, que ce soit sur SNES, PS1, GameCube mais aussi sur la génération actuelle. Je touche à tous les genre de jeux mais avec un préférence pour les RPG ainsi que pour les productions Remedy.

Vos réactions

Mot de passe oublié

Xboxsquad

GRATUIT
VOIR